Est-ce que vapoter est dangereux pour la santé ?

Les utilisateurs d’e-cigarettes ont un risque accru de 15 % d’avoir un accident vasculaire cérébral (AVC) à un plus jeune âge que les fumeurs traditionnels, mais chez qui les AVC sont beaucoup plus fréquents que chez les vapoteurs, selon une nouvelle étude scientifique américaine de grande envergure.

Les chercheurs ont analysé les données de près de 80 000 adultes ayant des antécédents d’AVC. Parmi eux, 61 % étaient des fumeurs traditionnels, 10 % étaient des vapoteurs et 39 % étaient à la fois fumeurs et vapoteurs.

L’étude a révélé que, bien que les accidents vasculaires cérébraux soient plus fréquents chez les fumeurs de cigarettes classiques, ceux qui utilisent régulièrement des e-cigarettes ont un risque accru de 15 % de subir un premier accident vasculaire cérébral, en moyenne à l’âge de 48 ans, contre 59 ans en moyenne pour les fumeurs classiques et 50 ans pour les fumeurs et vapoteurs simultanés.

Le taux d’AVC chez les fumeurs était de 6,75 % contre 1,09 % chez les vapoteurs et 3,72 % chez les fumeurs-vapoteurs. Parmi les femmes ayant subi un accident vasculaire cérébral, 36,4 % étaient des fumeuses, tandis que 33,9 % étaient des fumeurs.

La fumée de cigarette et les risques

La fumée de cigarette est un facteur de risque majeur connu, notamment pour les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. D’autre part, l’utilisation des e-cigarettes – qui délivrent de la nicotine et d’autres substances chimiques sous forme d’aérosol – a considérablement augmenté au niveau international ces dernières années. Cependant, les connaissances sur la sécurité et les risques potentiels des e-cigarettes sont encore limitées.

« Le public doit savoir que la sécurité des e-cigarettes n’a pas été prouvée et qu’elles ne doivent donc pas être considérées comme une alternative au tabagisme traditionnel, en particulier chez les personnes présentant des facteurs de risque existants tels que des antécédents de crise cardiaque, d’hypertension et d’hypercholestérolémie ».

« Beaucoup de gens savent que la nicotine est une substance chimique présente dans les produits de vapotage ainsi que dans les cigarettes classiques. Mais il y a aussi beaucoup d’autres produits chimiques dans les e-cigarettes qui peuvent affecter directement les vaisseaux sanguins, causant des dommages entraînant l’athérosclérose, et qui peuvent aussi affaiblir la résistance des vaisseaux sanguins et prédisposer à la formation de caillots. Par conséquent, ces fumeurs sont exposées à un risque d’accident vasculaire cérébral ischémique et hémorragique ».

« Il est important que les jeunes comprennent que les e-cigarettes ne sont pas une alternative sûre et que la meilleure façon de préserver la santé du cerveau et de prévenir un AVC est d’éviter toutes les cigarettes et tous les produits à base de nicotine », a-t-elle ajouté.

On ne sait pas encore très bien pourquoi l’utilisation de l’e-cigarette est associée à un risque accru d’accident vasculaire cérébral à un plus jeune âge. Les chercheurs ont noté que – de manière plus générale – des recherches supplémentaires sont nécessaires sur les effets à long terme des e-cigarettes et leur rôle sur la santé du cœur et du cerveau au fil du temps.

Consulter le somaire de l'article :
D'autres articles :