Maillot de bain menstruel

La période des vacances et des grandes chaleurs est parfois un facteur de stress et d’anxiété, notamment en ce qui concerne les règles. Viendra-t-il pendant les vacances ? Et que ça va faire mal juste à ce moment-là ? Et s’il fait vraiment chaud ? Les types de produits hygiéniques menstruels les plus courants font d’une simple sortie à la plage ou à la piscine un véritable casse-tête, surtout lorsqu’il faut trouver des toilettes.

Mais nous avons de bonnes nouvelles. Les sous-vêtements menstruels sont peut-être une nouveauté, mais des marques misent déjà de plus en plus sur ce type de produit. Pour faciliter encore plus la vie de celles qui ont leurs règles, certaines marques spécialisées dans les produits menstruels réutilisables ont lancé des bikinis et des maillots de bain super absorbants, qui empêchent les fuites.

La diversité des produits d’hygiène intime plus durables augmente, tout comme l’adhésion des femmes. Outre les coupes menstruelles et les serviettes hygiéniques réutilisables, les culottes fabriquées sont déjà une réalité, de même que les maillots de bain.

Différence entre culotte et maillot de bain

La principale différence entre les culottes menstruelles et les maillots de bain est que ces derniers sont composés de tissus qui leur permettent d’être utilisés dans l’eau, contrairement aux culottes menstruelles. Parce qu’elles sont soumises à des réalités différentes, leur utilisation diffère également dans le nombre d’heures indiquées, ainsi que dans le type de flux par rapport aux culottes menstruelles.

Les culottes menstruelles peuvent être utilisées entre huit et dix heures pour les flux légers, six à huit heures pour les flux modérés et quatre à six heures pour les jours les plus intenses.

Quant aux bikinis et maillots de bain menstruels, ils sont indiqués pour les jours de flux léger, et peuvent également être utilisés les jours de flux modéré à intense en complément d’autres produits internes. Quelle que soit l’intensité, l’utilisation du maillot de bain ne doit pas dépasser six heures afin de garantir la sécurité et d’éviter les fuites menstruelles.

Vidéo

Consulter le somaire de l'article :
D'autres articles :